06 17 94 85 45 relachemans@gmail.com
Shares

massage assis lors d’ octobre à Le Mans dans la Sarthe

Tous les ans, Octobre Rose nous rappelle à quel point la prévention est capitale dans la lutte contre le cancer du sein.

A cette occasion, plusieurs stands d’informations et d’animations gratuites ont été proposées ce samedi 6 octobre 2018 de 14 h à 18 h sur la place de la république à le Mans dans la Sarthe.

Cette année, Relâche’Mans & Etire’Mans s’ est associée à cette belle cause en proposant une animation massage assis habillé sur chaise ergonomique.

Le cancer du sein, parlons-en !

Ce que les femmes doivent savoir :

Le cancer du sein est une tumeur maligne qui touche la glande mammaire. Les cellules malignes se multiplient de manière désordonnée jusqu’à créer une tumeur qui s’attaque aux tissus sains avoisinants. Cette tumeur peut propager des cellules cancéreuses dans tout l’organisme : on dit alors qu’elle  » métastase ».

Quels sont les symptômes d’un cancer du sein ?

Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison totale sont grandes.

Il est donc important de surveiller attentivement les modifications de votre poitrine et de procéder à des examens réguliers de dépistage.
Ainsi, toute grosseur nouvelle au sein ou à l’aisselletoute modification de la forme ou de la taille de votre seintout écoulement par le mamelon, ou encore tout changement notoire de l’aspect de la peau du sein ou de l’aréole – crevasses, pigmentations, etc – doivent être signalées à votre médecin car elles constituent les symptômes visuels les plus répandus et qui doivent alerter.
Le cancer du sein se présente le plus souvent sous la forme d’une petite boule qui peut être palpée parfois par la patiente elle-même. Cette petite boule peut également être visible sur une mammographie.
Heureusement, dans la plupart des cas il ne s’agira pas d’un cancer mais d’une tumeur bénigne comme par exemple un petit fibrome.

Que faire en cas de suspicion ? 

Le seul moyen pour faire la différence entre un cancer et quelque chose de bénin est de faire un prélèvement qui va permettre une analyse au microscope.

Ce prélèvement peut se faire de plusieurs façons :

Bytoponction

Avec une petite aiguille, c’est ce qu’on appelle une cytoponction, c’est un geste simple, peu douloureux qui doit être réalisé par des médecins qui en ont l’habitude, dans ce cas c’est un geste fiable qui permet souvent de faire un diagnostic. La cytoponction est réalisée sans qu’aucune hospitalisation ne soit nécessaire.

Biopsie

C’est à dire un prélèvement d’un petit fragment de la tumeur qui a été trouvé. Il existe plusieurs moyens de faire cette biopsie. La plupart du temps une hospitalisation n’est pas nécessaire, sauf si cette biopsie doit être réalisée avec une anesthésie générale.

Le choix de la méthode de prélèvement dépend de chaque cas, en fonction de la taille de l’anomalie, de sa localisation, du diagnostic suspecté par la palpation et la mammographie.

N’hésitez pas à demander des explications à votre médecin.

Une grosseur du sein est-elle toujours cancéreuse ?

Heureusement non, sur 5 grosseurs examinées, 4 sont totalement bénignes.

( Source : http://www.cancerdusein.org/octobre-rose/octobre-rose )

 

Shares
error: Contenu protégé
Shares
Share This