06 17 94 85 45 relachemans@gmail.com
Shares

 

 

coronavirus

anxiété : crise sanitaire coronavirus

 

 

 

 

 

Au Mans, dans la Sarthe, Relâche’Mans & Etire’Mans, praticienne certifiée  massages bien-être et réflexologie plantaire aborde le sujet de l’ anxiété liée au covid-19.

Depuis ces derniers jours, qui marqueront un tournant dans le combat contre le Covid-19, une sorte de sidération a envahi bon nombre d’entre nous.

La décision d’encourager le confinement de chacun, de fermer les établissements publics dont ceux qui sont au cœur de la convivialité et du partage.

Après le choc, la sensation d’être dans un cauchemar dont on va se réveiller, chacun d’entre nous va devoir s’adapter à cette forme de « mise en quarantaine ».

L’ anxiété, la peur, le doute…Bref, cette modification de nos habitudes va nous faire vivre des ressentis divers, changeants, surprenants, auxquels nous allons, sans aucun doute, faire face.

 

L’anxiété de la « mise en quarantaine »

Au-delà de la crainte de l’ennemi invisible qu’est le virus, c’est l’angoisse de cette « mise en quarantaine »  forcée qui peut surgir.

Quelle que soit l’opinion de chacun sur les précautions, les directives qu’il aurait fallu ou que l’on devrait prendre, nous voilà tous réunis pour faire face à un ennemi commun.

Il nous aura fallu du temps pour comprendre, accepter aussi (pas toujours) que nous devions adopter des précautions communes pour combattre ce virus.

Du coup, des mesures drastiques ont été prises, notamment en limitant ou interdisant les visites pour les personnes en Ehpad, maisons de retraite, en fermant beaucoup de structures publiques et en encourageant les personnes qui le peuvent à rester chez elles.

Et cette décision, déjà prise dans d’autres pays comme la Chine mais aussi l’Italie , va favoriser l’isolement et la peur en créant une situation inhabituelle du « chacun chez soi » pouvant entraîner des difficultés psychologiques.

Angoisse psychologique ?

Au fil des jours, la crainte de ce virus (pris d’abord pour une grippe un peu agressive puis plus dangereuse selon les spécialistes de la santé), a amené chacun à prendre conscience qu’il se passait possiblement quelque chose  de plus inquiétant.

Les dernières recommandations ont concrètement fait comprendre à chacun la possible gravité de la situation sanitaire, pour tous.

Chacun, selon sa structure psychique, son histoire de vie, va réagir différemment à cette période qui nécessite de s’adapter à de nouvelles contraintes.

Au-delà de l’impact économique réel, les décisions prises ont des répercussions sur nos vies, limitant nos échanges de visu avec nos proches, notre famille, nos amis, nos collègues de travail…

Après avoir dû éviter certains gestes comme le serrage de main, de s’embrasser, c’est maintenant une toute autre distance que nous devons appliquer.

C’est forcément une expérience désagréable voire difficile à vivre.

Les personnes âgées n’auront plus les visites tant espérées.

les personnes seules verront leurs contacts avec l’extérieur limité,.

Il y a comme un sentiment de perte de liberté qui se développe avec, selon les cas,  de la peur, , de la frustration, de l’ennui, de l’inquiétude quant aux répercussions à venir.

La diminution des contacts sociaux a forcément un impact sur notre psychisme avec parfois un sentiment angoissant d’isolement du reste du monde.

Cette solitude forcée pour bon nombre peut être très déstabilisante, stressante, particulièrement pour les personnes dépendantes avec, entre autre, des angoisses d’abandon possibles.

Et plus cette mise en « quarantaine » dure, plus des symptômes que l’on peut définir comme proches de stress post traumatiques peuvent émerger.

Impact

Cela peut entraîner une hyper vigilance, parfois des difficultés de sommeil, une irritabilité particulière, une forme de repli sur soi, parfois de la déprime, des angoisses fortes ou une dépression.

Ces symptômes sont logiques et communs s’ils n’envahissent pas la vie et ne la perturbent pas de façon majeure.

Sinon, il ne faut pas hésiter à en parler.

Si certaines émotions, ressentis entravent totalement votre quotidien en le modifiant de façon trop douloureuse, il existe des services d’écoute téléphonique, de psychologues en lignes pour aider ceux qui en ressentent le besoin.

Bon nombre de psychologues proposent déjà que leurs consultations se fassent dorénavant par téléphone ou skype.

Ce qui peut être étrange à vivre c’est que nous nous plaignons souvent de manquer de temps pour tout et que la crise sanitaire nous offre ce temps, certes particulier et qu’il peut, au lieu de nous faire du bien, nous provoquer de l’ anxiété.

Le fait aussi de se retrouver ainsi confinés en couple, avec les enfants peut être aussi stressant car nous avons pris l’habitude que chacun fasse souvent à sa guise.

Pas toujours simple de tout partager sans pouvoir sortir et en acceptant toutes les restrictions et frustrations que la situation impose.

La promiscuité physique peut être complexe et le manque de défoulement au travers des sports peut aussi impliquer des répercussions sur le moral de certains.

Les personnes malades sont aussi inquiètes, les traitements seront-ils maintenus si certains ont besoin d’une chimio régulière ou autre ?

Ils se sentent plus fragiles, moins protégés. Il y a les personnes seules, âgées souvent, les personnes handicapées qui comptent sur les intervenants à domicile.

Nos vies à tous sont chamboulées avec plus ou moins de dureté selon la situation de chacun.

Source : psychologies.com

Restons positifs malgré cette angoisse

A très vite,

Shares
error: Contenu protégé
Shares
Share This