06 17 94 85 45 relachemans@gmail.com
Shares

Relâche’Mans & Etire’Mans, praticienne certifiée en massages bien être et réflexologie plantaire vous livre les dernières informations concernant le burn out et sa reconnaissance.

Est-ce un premier pas vers une reconnaissance du burn-out comme maladie ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré, mardi 28 mai, considérer désormais que le burn-out est un « phénomène lié au travail ».

Ainsi, cette nouvelle définition pourrait ouvrir la voie à l’entrée du burn-out dans la Classification internationale des maladies.

La veille, l’agence spécialisée de l’ONU avait annoncé que le burn-out avait fait son entrée dans cette Classification.

Ce qui sert de base pour établir les tendances et les statistiques sanitaires.

L’OMS considère que le burn-out est un « phénomène lié au travail » et non pas une maladie,

En effet, ce mardi 28 mai, un porte-parole a apporté des précisions à ce qui avait été annoncé la veille par l’agence spécialisée de l’ONU.

La nouvelle Classification internationale des maladies, publiée l’an dernier, a été adoptée lundi 27 mai.

L’OMS avait indiqué lundi que le burn-out  avait fait son entrée dans la Classification internationale des maladies (CIM).

En effet, celui-ci sert de base pour établir les tendances et les statistiques sanitaires.

Mais, mardi, une correction a été rapportée, en précisant que le burn-out était en fait déjà dans la classification précédente sous le chapitre « Facteurs influençant l’état de santé ».

C’est la définition du burn-out qui a été modifiée

« L’inclusion dans ce chapitre signifie précisément que le burn out :

  • n’est pas conceptualisé comme une condition médicale « 
  • est  plutôt comme un phénomène lié au travail », a-t-il écrit dans une note aux médias. « 
  •  est décrit comme « un syndrome […] résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès »

Le burn out  se caractérise par trois éléments :

Tout d’ abord, « un sentiment d’épuisement »,

puis, « du cynisme ou des sentiments négativistes liés à son travail »

et enfin, « une efficacité professionnelle réduite ».

Par conséquent, ce terme ne doit être utilisé que dans un contexte lié au travail.

Le registre de l’OMS précise que le burn-out  :

– fait spécifiquement référence à des phénomènes relatifs au contexte professionnel

– ne doit pas être utilisé pour décrire des expériences dans d’autres domaines de la vie ».

Source : Ouest France

Shares
error: Contenu protégé
Shares
Share This