06 17 94 85 45 relachemans@gmail.com
Shares
stop aux ruminations et savoir se détendre

se détendre au mans

Pour vous détendre, au Mans, Relâche’Mans & Etire’Mans, praticienne certifiée et agrée vous propose différentes prestations massage et des séances de réflexologie plantaire.
En attendant votre prochain rdv massage/réflexologie plantaire chez Relâche’Mans, nous vous donnons quelques pistes pour vous détendre et moins cogiter !
 Bonne nouvelle : quelque part dans notre cerveau, il existe un bouton « Stop », adapté à chaque manière de « trop penser ».

Pourquoi je pense trop ?

L’anxiété « est la représentation affective de l’incertitude », analyse Alain Braconnier, psychanalyste et auteur de Petit ou grand anxieux ? (Odile Jacob).

« Contrairement à la peur, réaction à un danger réel, l’anxiété sert de signal à un danger intérieur et inconnu. Voilà pourquoi elle trouve ses ressorts dans une imagination débordante, dont elle se nourrit pour élaborer des scénarios de plus en plus anxiogènes. »

En général, toute situation nouvelle et imprévue, donc angoissante, est prétexte à cogitation.

Pourvu qu’elle soit passagère, la prise de tête a ses avantages : elle permet d’anticiper le danger, donc de s’y adapter en élaborant des moyens d’action.

Mais une rumination trop intense paralyse la réflexion.

comment l’apprivoiser pour me détendre ?

la rumination agressive « se concentre surtout sur les torts dont on s’imagine être victime, et tend à définir les autres comme des “méchants”, sans tenir compte de l’autre versant de l’histoire. Cela nous pousse souvent à agir de manière impulsive voire violente, pour nous venger de l’autre. »

Quelques petites choses sont alors à modifier, à commencer par revoir son point de vue. À force de voir des complots partout, on vire à la paranoïa.

Ce qu’on prend pour une injustice est souvent le reflet d’un manque facile à combler. Encore faut-il prendre du recul pour le déceler. Au travail, le fait de n’avoir pas obtenu un poste signifie peut-être que l’on n’a pas encore la compétence nécessaire. On peut alors suivre une formation dans ce sens.

Au lieu de monter sur vos grands chevaux, soyez indulgente.

Mais il faut aussi se pardonner à soi-même, pour cesser de ruminer nos sentiments de honte ou de culpabilité.

Pour arrêter de ruminer, il vous faudra aussi vous raisonner quant aux buts qu’on s’est fixé. On s’explique. La principale cause de la rumination tient à notre incapacité à renoncer à des objectifs impossibles ou malsains :  Le moindre échec nous plonge dans l’autodestruction ou l’agressivité.

Les objectifs sains ne sont pas dictés par l’extérieur, mais par soi-même. Et ils doivent être réalistes : changer la personnalité de sa mère n’en fait donc pas partie.

Je me monte la tête toute seule, comment arrêter de trop penser ?

Ça débute innocemment, à la suite d’une vive émotion ou lorsqu’on réfléchit à un événement récent. On cherche alors les causes des sentiments que l’on éprouve. Mais lorsqu’on rumine, toutes les possibilités nous paraissent vraisemblables.

Simplifiez donc les choses !

Avant de chercher des explications dramatiques, posons-nous les questions de base : Avons-nous faim ? Avons-nous passé une mauvaise nuit ? Si oui, ne cherchons plus : c’est ça. Et juste ça.

Difficile de passer à autre chose ? Alors bougez. Les distractions les plus efficaces exigent concentration et action, d’abord parce que l’activité masse le cerveau, ensuite parce qu’on réfléchit moins lorsqu’on bouge.

 

 quand la prise de tête nous fait exploser

Plus on est anxieux, plus on se compare aux autres, ce qui aggrave la rumination. Dans ce cas, demandez-vous si cela a une réelle importance, et quels sont vos objectifs personnels.

Une fois ce bilan fait, n’attendez pas des autres qu’ils vous sauvent : sauver vous vous-même. Nos problèmes paraissent si inextricables que l’on attend des autres qu’ils les résolvent. Or il n’y a qu’une alternative : apprendre à apprécier notre situation, ou la changer. Gare toutefois : le changement radical n’est pas toujours la meilleure solution.

Par ailleurs, la rumination chaotique conduit souvent à l’immobilisme. Essayez de lister vos problèmes, et prévoyez des actions possibles.

Accepter de ne pas savoir tout le temps où vous allez. Notre besoin de certitudes conduit à l’inaction.

Et parfois, on fait des erreurs. Au lieu de les ressasser, on flatte son ego en lui offrant une belle expo ou une séance de hammam. Car les émotions positives compensent les pensées négatives.

A bientôt pour une pause bien-être massage au Mans, sans « cogiter » bien sûr !

 

Shares
error: Contenu protégé
Shares
Share This