06 17 94 85 45 relachemans@gmail.com
Shares

Journée Internationale d’action pour la santé des femmes le 28 mai

En cette journée internationale d’ action pour la santé des femmes, Relâche’Mans & Etire’Mans vous alerte sur la santé cardiaque des femmes.

Praticienne en massage bien être et réflexologie plantaire, au Mans, dans la Sarthe, je souhaite vous faire partager un extrait d’ article provenant de la Fédération Française de Cardiologie.

Il est bon de rappeler que nous, les femmes, nous ne  prenons pas assez soin de notre santé cardiaque.

Accorder plus d’attention aux femmes de plus de 50 ans en situation précaire pour préserver leur santé cardiaque

La FFC, rappelle que l’isolement et la précarité sont des facteurs aggravants pour la santé cardiovasculaire.

« Les femmes de plus de 50 ans en grande précarité, à l’approche de la ménopause, sont en effet plus fragiles et plus vulnérables.

Il est donc impératif d’accorder plus d’attention  dès les premiers signes (tabac, hypertension, diabète, obésité, cholestérol…) » explique le Professeur Claire Mounier Vehier, cardiologue.

Rompre les inégalités de prise en charge de la santé cardiaque des femmes 1ères victimes des maladies cardiovasculaires

En France, 1 femme sur 3 décède d’une maladie cardi-ovasculaire.

Au-delà d’être moins protégées, elles sont aussi moins bien dépistées qu e les hommes.

Trois moments clés nécessitent une attention pour évaluer le statut cardiovasculaire chez la femme : la contraception oestroprogestative, la grossesse et la ménopause.

Elles ont beaucoup plus souvent des symptômes atypiques.

La proportion de symptômes sans vraie douleur rétro sternale est beaucoup plus élev ée que chez les hommes.

Les femmes n’ont pas forcément la douleur brutale dans le bras :

D’ ailleurs, elles ressentent plus des troubles digestifs, une grosse fatigue, des troubles du sommeil et de l’humeur, ce qui oriente vers un mauvais diagnostic….

La FFC rappelle que presque 2/3 des femmes qui décèdent n’ont pas eu de symptômes d’alarme.

En effet, les femmes bénéficient encore aujourd’hui de :

moins d’angiographie , moins d’électrocardiogramme d’effort, moins d’angioplastie , moins de pontage que les hommes…

Elles ont des symptômes atypiques, mal compris voire négligés par les professionnels de santé.

Leur prise en charge en urgence est trop tardive.

Après un accident cardiovasculaire, la prise en charge thérapeutique est souvent moins audacieuse chez la femme, elles bénéficient moins souvent d’une coronographie.

Les traitements au long cours sont aussi moins souvent prescrits.

Enfin malgré les bénéfices prouvés de la rééducation cardiaque sur la qualité de vie et l a mortalité, celle-ci est également moins souvent recommandée qu’aux hommes.

La FFC a pointé ces inégalités dans la prise en charge des patientes.

Source : Fédération Française de Cardiologie

https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Presse/sante-cardiaque-des-femmes-en-grande-precarite

Pour un massage bien être : achat carte cadeau massage.

A très vite !

Shares
error: Contenu protégé
Shares
Share This