06 17 94 85 45 relachemans@gmail.com
Shares

 

massage et réflexologie plantaire Sarthe

Relâche’Mans : Massage et réflexologie plantaire au Mans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Mans, dans la Sarthe, Relâche’Mans, vous reçoit dans son espace bien-être pour des séances massages et/ou de réflexologie plantaire.

Étirer les muscles, mobiliser les articulations, malaxer les points douloureux est l’art de guérir le plus ancien.

Se faire masser, c’est prendre soin de soi mais aussi mieux résister au stress déclencheur de pathologies.

Mais quelles sont réellement les bienfaits du massage ?

L’origine de cette gestuelle thérapeutique remonte à l’Antiquité.

De vieux manuscrits chinois évoquent le recours aux massages 3 000 ans avant J.-C.
“Les Grecs et les Romains préconisaient aussi de se faire masser pour accélérer la convalescence, régénérer le corps ou soulager les douleurs après les jeux des gladiateurs”
Mais en Occident, malgré les bienfaits constatés, la pratique est longtemps restée dans l’oubli, en raison du christianisme qui voyait d’un mauvais œil toutes les démarches impliquant le toucher, le contact physique.

Un outil précieux contre le stress

Elle revient aujourd’hui en force dans le sillage des médecines douces, le besoin de prendre soin de soi et de juguler le stress de la vie moderne.

Au-delà du plaisir et de la détente qu’il procure sur le moment, le massage a en effet des vertus curatives, à court et long terme, incontestées.

De nombreuses études cliniques ont constaté la pertinence de certaines manœuvres pour  :

réduire les raideurs articulaires et les douleurs neuromusculaires chroniques,

apaiser les maux de tête et les troubles digestifs,

stimuler les défenses immunitaires ainsi que la circulation sanguine et lymphatique.

Un pouvoir anti-inflammatoire

ils seraient encore plus efficients qu’on ne l’imaginait dans la mesure où ces manipulations sont susceptibles d’engendrer dans l’organisme des modifications biochimiques  qui se propagent jusqu’au cœur.

Explication : les pressions induites par le massage sont détectées par de minuscules capteurs enchâssés dans la membrane des cellules.

Ceux-ci transmettent aussitôt l’information à l’intérieur de leur cellule sous forme de signaux moléculaires.
Dès lors, la machinerie cellulaire se met en marche et provoque  l’activation de neuf gènes d’ordinaire silencieux, dont certains neutralisent le processus inflammatoire.
C’est pourquoi les douleurs immédiates et les courbatures du lendemain sont réduites.

À plus long terme, d’autres gènes sollicités encouragent la genèse de nouvelles mitochondries, ces petits organites chargés de la production d’énergie à l’intérieur des cellules.

Pour leur étude, les biologistes du département des maladies neuromusculaires de l’université McMaster, à Hamilton (Ontario), ont recruté onze jeunes sportifs qu’ils ont fait pédaler sur un vélo stationnaire durant soixante-dix minutes à toute vitesse.

Après cet effort intense, chacun d’eux a bénéficié d’un massage sur une seule jambe.

En analysant les échantillons de muscle prélevés à l’intérieur de leurs cuisses juste avant l’exercice, dix minutes après le massage puis deux heures et demie plus tard :

les chercheurs se sont aperçus que le massage avait déclenché des effets comparables à un traitement antalgique médicamenteux.
Aussi les tissus massés seront-ils plus toniques et mieux armés face aux agressions durant tout ce temps.

Des effets anxiolytiques

Les manœuvres très appuyées sur tout le corps  exercent aussi un effet bénéfique sur le système immunitaire et hormonal.

Des récepteurs spécifiques du toucher profond localisés dans le derme, la couche de peau située juste sous l’épiderme, sont à cette occasion stimulés.

Ils envoient alors des impulsions nerveuses à la moelle épinière, laquelle les achemine jusqu’au cerveau.

En réponse, celui-ci se met à produire de grandes quantités de dopamine, de sérotonine et d’endorphine, les hormones cérébrales du soulagement  dans tout l’organisme par l’intermédiaire de la circulation sanguine.

Une étude américaine, menée en septembre 2010 au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles, a clairement démontré qu’il en résultait une diminution importante de la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress.

L’effet anxiolytique des massages ne relève donc pas du simple effet placebo.

Un travail sur les tensions physiques et psychiques

“Le toucher n’est pas qu’un contact physique. Habilement utilisé, il peut avoir un impact émotionnel,
Certains massages parviennent à évacuer les émotions refoulées, les tensions physiques et psychiques.

En associant le toucher et la parole, ils libèrent les traumatismes inscrits dans le corps générateurs de maux psychosomatiques.

Quelles contre-indications ?

En cas de plaie ouverte ou de brûlure récente, tout massage est déconseillé.

De même, en cas de phlébite car les manoeuvres exercées sur les jambes peuvent déplacer un caillot sanguin et provoquer une embolie pulmonaire.

Soyez aussi vigilante si vous souffrez d’un cancer, notamment du sein, afin de ne pas induire la propagation de métastases.

Si vous êtes enceinte, nous vous conseillons le massage prénatal, adapté à la future maman.

Vous souhaitez prendre rdv   : massage au Mans

Vous désirez offrir une carte massage/réflexologie plantaire :  carte cadeau massage au Mans

A bientôt !

Shares
error: Contenu protégé
Shares
Share This