06 17 94 85 45 relachemans@gmail.com
Shares
déstresser

Savoir faire une pause

Pourquoi il faut savoir faire une pause 

Dans un monde où tout semble s’accélérer autour et à l’intérieur de vous,  arrêtez-vous pour décider avec lucidité de vos prochains pas.

La « vision » offre une métaphore pleine de bon sens de la fonction « arrêt » du cerveau : l’exploration visuelle de notre monde est principalement fondée sur d’incessantes saccades, ces dernières étant de brefs mouvements des yeux – en moyenne 3 par seconde – entre deux positions stables ; elles amènent ainsi rapidement l’image d’un objet sur la fovéa, zone de la rétine où la vision des détails est la plus précise.

Nous ne voyons clairement qu’à l’arrêt !

 

s’arrêter permet de retrouver en un instant une vision à 180°, qui entrouvre immédiatement des possibilités créatives.

Pourquoi ne pas prendre du temps pour soi lors d’ un massage ou une séance de réflexologie plantaire chez Relâche’Mans, au Mans ?

L’hyperactivité, une illusion

Si c’est tellement important, pourquoi les dirigeants ne s’arrêtent-ils pas ?

Une piste à explorer est que dans l’inconscient collectif moderne :

l’hyperactivité est souvent perçue comme une « performance » en soi, symbole de vie érigé au rang de norme.

Ce mouvement permanent donne l’illusion au top-manager d’être un surhomme, mais le déconnecte de la réalité.

Dans ce monde artificiel, il est convaincu que « s’arrêter signifie disparaître ».

Confrontons cette réalité moderne à des comportements aussi efficaces que « primaires » :

la décision instinctive de s’arrêter est au cœur des réactions animales face à une opportunité  ou à un danger  ; combattre, fuir ou s’immobiliser, constatées également par les chercheurs chez l’humain.

Au delà de la pause estivale et de la mindfulness (méditation de pleine conscience), s’arrêter peut prendre de nombreuses formes : s’immobiliser et garder le silence pour s’ancrer dans la réalité

Cela peut aussi être prendre du recul, voire méditer sur un enjeu ; se tourner vers son interlocuteur pour qu’il se sente écouté et entendu,

laisser une opportunité venir à nous en soulignant que vous êtes intéressé par la personne sans être pressé, ni dans l’attente de ce qu’elle peut vous apporter.

Regagner sa liberté

S’il n’y prend pas garde, le dirigeant devient prisonnier d’un mouvement subi avec des injonctions implicites : aller de l’avant, penser vite et bien, agir « intuitivement »

que se passe-t-il lorsque tout s’arrête ?

Perte d’emploi, accident de la vie, retraite … sont souvent associés à un profond sentiment de vide avec leur lot de dépressions, suicides et décès prématurés, confidentiels mais bien réels.

Le dirigeant regagne sa liberté lorsqu’il prend conscience qu’il n’est pas ce mouvement, et donc qu’il peut ralentir, voire s’immobiliser.

Il goûte alors au plaisir d’être spectateur de la vie de son entreprise qui se déroule sous ses yeux, avec le recul nécessaire à son bien-être profond.

S’arrêter est au cœur de notre fonctionnement originel et optimal.

S’arrêter en conscience permet dans le cadre d’une démarche active de se préparer aux aléas de sa vie tout en gagnant en lucidité et justesse pour agir. Ou pas.

Alors faites une pause chez Relâche’Mans ou offrez en une à l’ un de vos proches !

Si vous souhaitez offrir une parenthèse massage bien être ou réflexologie plantaire, cliquez sur le lien suivant : massage au Mans

Source : d’après T. Schmitz, Université de Toronto, Journal of Neuroscience, n°29 (22), 2009

Shares
error: Contenu protégé
Shares
Share This